Comment poncer un meuble en bois

Poncer un meuble en bois, une étape indispensable dans une rénovation. Poncer est un travail simple mais qui s’avère vite fastidieux si l’on n’a pas les bons outils et si on ne respecte pas quelques principes de base. Je vous en ai parlé plusieurs fois ici, une de mes activités pendant plusieurs années a été de rénover des meubles anciens. Vous me demandez souvent des conseils pour poncer un meuble sur instagram. Je vous détaille donc étape par étape comment je procède, j’espère que mes conseils vous seront utiles et vous aideront à vous lancer pour redonner vie à un meuble en bois !

 

1/ Comment poncer un meuble en bois ? Meuble ciré ou vernis ?

Avant de poncer un meuble en bois, il faut déterminer quelle finition a été appliquée. En effet, toutes ne se poncent pas.
Les deux principales finitions sont les meubles cirés et les meubles vernis. Quand l’observation ne suffit pas à trancher, il existe plusieurs manières de savoir quelle finition a été appliquée. Un certain nombre de méthodes proposées sont à base de produits chimiques, ce que, personnellement, j’essaie d’éviter.

Je vous propose une astuce très simple et non polluante. Passez simplement un papier de verre à grain 120 sur une petite zone du meuble déjà nettoyée et observez le résultat :
– si le papier est encrassé par une sorte de pâte comme sur la photo ci dessous, il a vraissemblablement été ciré
– si le papier reste « propre », et que la surface poncée génère plutôt de la poussière qui n’accroche pas, il a vraissemblablement été vernis.

 

Les bois cirés ne se poncent pas, vous ne réussiriez qu’à encrasser le papier de verre et « étaler » la cire en la chauffant. Vous devrez donc décirer le meuble au préalable. Le vernis lui se ponce très bien !

 

2/ Comment poncer un meuble en bois ? Identifier les différents bois et la fabrication du meuble

Pour savoir comment poncer un meuble en bois de façon adaptée, il faut s’intéresser à la façon dont il est conçu, et notamment au(s) type(s) de bois utilisé(s). Il existe plusieurs techniques pour obtenir ces informations, j’en partage avec vous une toute simple et souvent la plus efficace qui est celle de retourner le meuble. Cela permet d’en voir l’intérieur, ce qui est très instructif. Une fois que l’on sait quel type de support on va devoir poncer, on peut effectuer les bons gestes et utiliser les bons outils !

Sur ce meuble de métier, on peut ainsi voir que plusieurs types de matériaux ont été utilisés dans les photos ci dessous :

  •  du bois massif pour les montants (photo de gauche) : en observant les tranches, on voit une continuité logique entre les fibres du bois sur les différentes faces.  On peut voir que c’est donc « un seul morceau ». Ici, le bois utilisé est du chêne.
  • du contreplaqué pour les panneaux du meuble (photo au centre) : le dessus, mais aussi les côtés. Le contreplaqué est souvent utilisé pour ce type de meubles, car moins coûteux et surtout plus léger. Cela permet d’avoir une épaisseur de planche fine et résistante à la fois. Il est composé de plusieurs fines plaques ou feuilles de bois collées entre elles perpendiculairement. On inverse le sens de la fibre du bois en superposant les couches pour plus de résistance.
  • du placage pour les côtés et le dessus extérieur( photo de droite): c’est une feuille de bois très fine (souvent moins d’un millimètre pour les meubles anciens) collée sur du bois ou du contreplaqué. Si on regarde le meuble de l’extérieur, on voit que l’aspect du plateau et des côtés est identique aux montants et aux tiroirs .  Nous l’avons vu en retournant le meuble, ces éléments sont en contreplaqué, ce ne peut donc pas être du bois massif : du placage chêne a donc été utilisé et posé sur les faces extérieures.

 

 3/ Comment poncer un meuble en bois ? Avant de commencer

Pour poncer un meuble en bois, disposez le meuble sur des cales pour le surélever légèrement (de simples tasseaux de bois conviennent très bien). Cela vous permettra de poncer facilement le bas du meuble.

Si votre ponceuse dispose d’un raccord à aspirateur de chantier, utilisez-le ! Vous respirerez moins de poussière et le ponçage sera également plus facile car les poussières ne resteront pas sur les parties que vous travaillez. Si vous bricolez régulièrement, c’est le meilleur investissement à faire selon moi ! Au passage, c est d’ailleurs devenu mon aspirateur pour le ménage. Je le trouve bien plus efficace que les aspirateurs domestiques :)

4/ Comment poncer un meuble en bois ? Le premier ponçage des grandes surfaces

Evidemment, l’élément principal pour un bon ponçage, c’est la ponceuse ! Pour vous y retrouver dans les différents types de ponceuses à utiliser et faire votre choix, je vous donne tous mes conseils dans cet article. Je commence toujours le ponçage par les grandes surfaces planes. Ici, le plateau et les côtés.

Pour poncer le bois massif :  c’est le plus aisé à poncer. De par sa résistance, on peut se permettre d’enlever de la matière et d’y aller un peu « en force ». J’utilise un gros grain pour ce type de ponçage (60 ou 80 selon la « tendresse » du bois) , la fonction turbo de ma ponceuse et une vitesse élevée.

Pour poncer du placage : poncer du placage s’avère beaucoup plus délicat. En effet, on risque soit de décoller la feuille, soit d’enlever trop de matière et de faire apparaître le contreplaqué qui se trouve en dessous. Je ponce le placage avec un grain moyen de 120 maximum ( et je vous conseille de commencer au 180 et de voir si c’est suffisant), avec une vitesse faible si on dispose d’un variateur. Le but est d’enlever le moins de matière possible.  Si vous poncez avec une ponceuse excentrique, posez d’abord le patin sur le bois et démarrer la ponceuse ensuite.

Pour cette étape, plusieurs passages peuvent être nécessaires. Le but n’est pas d’obtenir une jolie finition mais de dégrossir et mettre le bois à nu. Si vous souhaitez peindre votre meuble ensuite, vous pouvez poncer de façon superficielle : l’idée est d’ôter une partie de la finition et de griffer suffisamment la surface pour que la sous-couche de peinture puisse accrocher. Si vous souhaitez laisser le bois apparent, un ponçage plus méticuleux et en profondeur s’impose, pour récupérer un beau bois uniforme.

 

5/ Comment poncer un meuble en bois ? Le premier ponçage des angles et rainures

La ponceuse excentrique ne permet pas de poncer les angles, les chants, ainsi que les parties comme les traverses des tiroirs ou les moulures. Pour cela, 2 solutions : la ponceuse triangulaire et le ponçage à la main.

La ponceuse triangulaire :

Pour les angles ou les parties plus difficiles d’accès, j’utilise une ponceuse triangulaire vibrante. Ici ma ponceuse excentrique se transforme en fait en ponceuse vibrante triangulaire en changeant la semelle. Je l’utilise également pour poncer les parties incurvées. Si vous n’en avez pas, vous pouvez bien-sûr vous contenter d’un ponçage manuel.

Le ponçage à la main :

Pour le reste, je ponce tout simplement à la main ! J’utilise pour cela du papier à poncer entoilé, qui peut se plier et s’incurver sans se déchirer. Pour les moulures, je plie le papier en 2, je le tends avec mes deux mains et je fais « coulisser » le papier dans les rainures. Pensez à aspirer régulièrement ou enlever la poussière avec un chiffon pendant le ponçage.

 

6/ Comment poncer un meuble en bois ? Les ponçages de finition

Une fois tout le meuble poncé une première fois et le bois d’origine mis à nu, il faut maintenant affiner le poncage pour une jolie finition uniforme. Je reponce donc le meuble avec un grain plus fin en répétant les étapes 3 et 4. Pour cette étape, toucher le bois est primordial : cela permet de s’assurer que l’on oublie aucun endroit. Vous allez voir, vous sentirez tout de suite la différence sous votre paume : le bois devient de plus en plus lisse et doux.

Si j’ai commencé avec un grain 80, je repasse donc au grain 120 puis au 180 et au 240. Si vous comptez peindre le bois, vous pouvez vous arrêter au grain 180 ou 120. En effet, la sous couche accrochera ainsi, et lorsque vous l’appliquerez, les fibres du bois vont se hérisser. Il conviendra alors de poncer avec un grain plus fin (240) entre l’application des couches pour retrouver la « douceur » du bois.

Après toutes ces étapes, le poncage de votre meuble est terminé ! il ne vous reste qu’à le dépoussiérer soigneusement avec un aspirateur et un chiffon légèrement humide, et à passer à l’étape peinture ou application d’une finition. Je vous prépare un article sur l’application de l’huile que je mettrai en ligne prochainement.

Si vous avez des questions sur le ponçage, n’hésitez pas à me les poser en commentaire de cet article, j’essaierai d’y répondre au mieux :)

8 Comments

  • J’aime beaucoup ton blog. Un plaisir de venir flâner sur tes pages. Une belle découverte et un blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésite pas à visiter mon univers. A bientôt.

  • Excellent article !! C’est vrai que le ponçage est une étape incontournable mais tellement fastidieuse … merci pour toutes ces bonnes astuces

    • Bonjour, peut-être avez vous poncé trop fort et avec une ponceuse inadaptée si la surface n’est plus droite… Il faut vraiment poncer à plat, en veillant à ne pas creuser le bois.

  • Bonjour. Merci pour vos astuces, je suis ravie de voir que je ne suis pas la seule a avoir opté pour un aspirateur de chantier à la maison ;-). J’aurais besoin de vos conseils sur un buffet en bois massif et dur (je n’ai pas identifié de quel bois il s’agit) que je dois poncer. Il est sombre, presque noir, avec des torsades de type meuble breton. Comment poncer les torsades? Par avance merci

    • Bonjour, malheureusement pour les torsades la seule solution que je connaisse est à la main avec du papier de verre intissé, c’est assez fastidieux ! L’alternative c’est de faire aérogommer, si vous avez quelqu’un qui propose ce service près de chez vous, c’est idéal pour ce type de surfaces. Bon courage à vous !

Laisser un commentaire