Chez l’antiquaire Carole Borraz

Carole Borraz est une conteuse. Dans son petit appartement de 65 m², où elle vit avec son mari et ses deux filles, les époques et les histoires s’entremêlent dans une partition enchanteresse. Ses mariages incroyables d’objets et de meubles de tous styles font voler en éclat tous les codes de la décoration et nous emmène dans un univers emprunt de magie et d’une douce étrangeté. Loin de ressembler à une galerie ou à un showroom, son intérieur est ultra personnel et atypique, et cette antiquaire qui revendique l’arte povera (de l’italien l’art pauvre) confie avoir déniché certains de ses objets dans les poubelles. Dans l’interview qu’elle accorde au célèbre magazine Milk Decoration, elle explique ainsi le mouvement dans lequel elle s’inscrit : « Pour moi, les objets racontent des histoires, nous interpellent. Je n’aime pas le mot décoration, et, dans cet esprit, je revendique un impératif d’instabilité. Quand une maison est décorée, pour moi, ça veut dire qu’elle est morte. J’ai besoin de sentir que tout est en permanente construction. Je prône le bancal, l’inachèvement. »

De cet état d’esprit associé à un gout affirmé, il résulte cette atmosphère si singulière et expressive. Je suis restée admirative devant ce condensé de poésie et de caractère, on ne peut qu’être inspiré face à tant de liberté, et surtout, quel résultat magnifique !

 

carole borraz 1

carole borraz 6

carole borraz 3

carole borraz 4

carole borraz 7

carole borraz 5

carole borraz 2

carole borraz 8

carole borraz 10

carole borraz 9

carole borraz 11

source : Milk decoration  / Crédit photos : Brunet Souet

Laisser un commentaire